Qu’est-ce que le colon irritable et comment l’hypnose peut vous aider?

 In Uncategorized

-Le colon irritable

 

Le colon irritable est une maladie assez fréquente, elle touche un belge sur 5 et pourtant, on en parle peu. Ce syndrome, appelé aussi syndrome de l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle, se caractérise par des douleurs abdominales chroniques et divers troubles du transit.

 

Facteurs déclenchants :

 

Le plus souvent, les patients disent qu’ils ont cette maladie depuis toujours, ils n’arrivent pas à situer cette maladie dans le temps.

Pourtant,  la maladie peut être de début brutal. Cela peut être après une grosse gastro-entérite, notamment si elle dure plus de 5 jours, une infection, ou un choc avec un terrain de stress. En tout cas, il est clair que le stress est un facteur important dans le colon irritable.Le stress professionnel et le stress  familial, font que nous avons de plus en plus de patients qui consultent.

 

 -Symptômes :

 

Les flatulences, les gaz.

La modification du transit :plus acéléré(diarrhées) ou plus lent (constipation).

La douleur :Elle se manifeste de façon anarchique dans la journée et varie d’un jour à l’autre. Certaines personnes sont soulagées après l’évacuation de gaz ou de selles, de même pour les ballonnements.

Les ballonnements sont un autre symptôme fréquent de colopathie fonctionnelle. Ils peuvent empêcher de mettre des vêtements ajustés quand ils provoquent un gonflement évident du ventre. Parfois, les ballonnements sont uniquement subjectifs avec un ventre plat et la sensation d’être « plein d’air ».

De ce fait, les gens s’empêchent parfois de manger et cela peut entraîner une perte de poids.

 

Certains développent une véritable phobie sociale liée à la peur de devoir aller aux toilettes, de ne pas trouver de toilettes et je dirai même que là les symptômes augmentent car plus ils sont anticipés et plus on se concentre dessus, plus on a de stress et plus ces symptômes se manifestent. De plus, si vous mangez à l’extérieur, vous ne savez jamais ce que vous allez manger et si cela va modifier votre transit.

Au final, le syndrome de l’intestin irritable peut donc entraîner un véritable repli sur soi.

 

-Diagnostic :

 

Le meilleur diagnostic reste à ce jour, l´interrogatoire, car malheureusement il n´y a aucun test diagnostique. On va plutôt chercher à éliminer d’autres maladies telles que la Maladie de Crohn ou des intolérances alimentaires telles que le lactose ou le gluten.

 

L’intolérance au lactose se caractérise par des problèmes digestifs en conséquence de l’ingestion de lactose (sucre principal du lait) provenant du lait et de ses produits dérivés (yaourts, fromage, etc.).

La maladie coeliaque est une réaction anormale du système immunitaire lors de l’ingestion de gluten. Elle a une composante héréditaire.

L’intolérance au gluten est différente de la maladie coeliaque (la maladie coeliaque est une maladie auto-immune), la personne qui en souffre peut avoir des symptômes proches du colon irritable. Elle est mal définie en raison de la fréquence d’auto diagnostic sans avis médical. Elle est fort à la mode aujourd’hui alors qu’elle touche finalement peu de personnes.

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire de tout le tube digestif, de la bouche à l’anus, qui évolue par poussées et phases de rémission. Cette inflammation persistante des parois et des couches profondes du tube digestif peut entraîner un épaississement des parois à certains endroits et des fissures et fistules à d’autres. Les causes sont encore inconnues et il semblerait qu’elles soient multiples: facteurs génétiques (cela ne veut pas dire pour cela que vous allez le transmettre automatiquement à vos enfants!), auto-immuns et environnementaux.

La Rectocolite Ulcéro Hémorragique ressemble à la maladie de Crohn.Il s’agit également d’une maladie inflammatoire mais qui ne touche que le colon ou une partie de celui-ci, selon les degrés d’atteinte.

 

-Causes :

 

La colopathie fonctionnelle est liée à un trouble de la motricité intestinale : les contractions du côlon, trop fortes ou trop faibles, modifient la vitesse de déplacement des aliments dans celui-ci, entraînant soit une diarrhée, soit une constipation.

Les personnes qui présentent une colopathie fonctionnelle ont une plus grande sensibilité de l’intestin et les contractions du tube digestif peuvent être ressenties comme plus douloureuses, il y a une amplification des signaux, qui se transforment en messages douloureux.

 

-Quelques mots sur la douleur :

 

Une extension des douleurs dans des zones comme le dos peut provenir de cette hyper-sensibilité qu’ont certains patients. Dans ces cas, il faudra trouver des traitements qui ont un effet sur l´hypersensibilité et l´hypnose est un traitement qui a un effet sur la sensibilité.

Paradoxalement il est important de faire un travail sur l’acceptation de la douleur. On a plutôt tendance à vouloir rejeter la douleur et c’est normal. L’être humain n’aime pas ce qui est désagréable. La douleur étant désagréable, on la rejette et en la rejettant on va focaliser toute son atttention sur cette douleur et elle va augmenter, donc il y a une part surajoutée de la douleur qui est de nature psychologique. Pour diminuer cette douleur, il faut commencer par l’accepter, afin de mettre plus facilement une distance entre soi et cette douleur. Lorsqu’on parvient à mettre cette distance, on peut diminuer la douleur voire la faire disparaître (en commençant par défaire petit à petit certains automatismes conditionnés que l’on a mis en place par rapport à la douleur et qui augmentent celle-ci).

Après, avec hypnose, il y a un travail plus général sur le stress, puis des mises en situations. Chacun sait aujourd’hui, que l´hypnose est très intéressante dans la prise en charge de la douleur en général.

 

-La colopathie fonctionnelle peut-elle se transformer en cancer?

 

Souvent cette crainte est liée au fait que la maladie ne s’améliore pas, que les symptômes sont là, voire même que cela se transforme en cancer.

Non cette maladie ne se transforme pas en cancer, ni en maladie inflammatoire, ou en maladie de Crohn ou autre chose.
On peut développer une autre maladie en parallèle mais c’est simplement le fait du hasard, il n´y a pas de lien entre les deux, et pas de risque que la colopathie fonctionnelle dégénère.

 

-Prise en charge: traitement médicamenteux, hypnose.

 

Tout d’abord, il est important de voir un médecin pour savoir de quoi on parle et ce qu’on traite.

Sur le plan médicamenteux, ce sont essentiellement les antispasmodiques, les antidiarrhéiques ou les laxatifs si il y a une constipation mais ça ne suffit pas toujours.
L´écoute du patient, l’éducation thérapeutique, est primordiale. Il faut savoir écouter, pour essayer de comprendre leurs traitements, leurs histoires, leurs symptômes, les rassurer par rapport à la cancérophobie. Il est important de leur dire qu’ils ne sont pas fou, que c’est une vraie maladie mais qu’elle n’a pas de conséquence ou de risque de dégénérer, par contre, il y a bien des symptômes et il est important de s’en occuper.

Faire de l’éducation thérapeutique agit sur d’autres zones du cerveau, qui sont par exemple les zones de l´anxiété.

Parfois, les médecins sont amenés à prescrire des antidépresseurs  à   faibles doses. ce sont des doses, non pas pour le cerveau, mais pour l’intestin, pour l’aider à être moins spastique.
Ces traitements peuvent aider à améliorer la douleur, les sensations comme les contractions du tube digestif.

La relaxation, la méditation, le yoga et plus généralement le sport sont bien sûr utiles et ont un impact sur les symptômes. Une bonne hydratation est importante dans les problèmes de constipation (comme en général d’ailleurs, mais encore plus en cas de constipation).

L’hypnose, peut modifier ce qui s’active dans le cerveau quand vous avez une sensation digestive.

L’hypnose, est pratiquée en moyenne 5 à 6 séances, et j’apprends aux patients à faire de l’Auto-hypnose. C’est un traitement qui peut soulager des personnes qui sont en échec sur d’autres traitements..

Le but de l’hypnose est de permettre au patient d’atteindre, via des suggestions, des images, un état de conscience modifiée. L’hypnose ne constitue donc pas en soi une thérapie: elle est un outil utilisé par des psychothérapeutes de diverses obédiences (psychanalyse, thérapies brèves…) dans le processus thérapeutique. Dans le cadre du syndrome de l’intestin irritable, l’hypnose peut apprendre à mieux gérer les anticipations anxieuses. Elle agit sur les différentes perceptions de la douleur et elle est aussi utile pour apprendre à se relaxer et à se centrer sur autre chose que sur ses symptômes. Elle va en outre permettre aux patients atteints du syndrome de l’intestin irritable de mieux accepter et gérer leur maladie au quotidien. Plusieurs études ont ainsi montré l’efficacité de l’hypnose chez les patients atteints d’un syndrome de l’intestin irritable, même sévère, a fortiori chez les patients qui pensent pouvoir agir sur leurs symptômes grâce à leur propre comportement.

Recent Posts

Leave a Comment